💡 Comment le jeu influence notre cerveau ?

Posté le 20 juillet 2020

Le saviez-vous ? Le jeu influence et façonne notre cerveau đŸŽČ

🔎  De nombreux rĂ©sultats de recherches montrent que jouer est d’une importance capitale pour le dĂ©veloppement cognitif et social d’un individu, mais Ă©galement pour l’amĂ©lioration de certaines de nos aptitudes.

Aujourd’hui nous allons voir au travers de 7 points comment le jeu influence et façonne notre cerveau 🎯 En effet, jouer n’est pas exclusivement rĂ©servĂ© aux enfants, certes il a une grande importance dans leur dĂ©veloppement, mais il continue Ă  nous accompagner et joue un rĂŽle primordial tout au long de notre vie.

1. Entraide & Coopération :

đŸ§©  Le jeu stimule les capacitĂ©s d’entraide. En effet jouer Ă  plusieurs permet l’apprentissage des rĂšgles sociales, de tisser des liens entre des individus et dĂ©veloppe Ă©galement notre aptitude Ă  jouer/collaborer en Ă©quipe.

2. PensĂ©e contre-factuelle :

🧐  Les jeux de rĂŽle dĂ©veloppent Ă©galement l’aptitude Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  des faits hypothĂ©tiques. (« Que se passerait-il si  »).

3. RĂ©solution des problĂšmes :

😎  Au travers de jeux de rĂŽle ou en se chamaillant les enfants apprennent Ă  gĂ©rer les conflits. Un facteur qui se rĂ©vĂšle primordial pour mieux aborder plus tard les conflits humains et les problĂšmes en sociĂ©tĂ© sans recourir Ă  la violence.

4. Maitrise de soi : 

đŸ§˜đŸ»â€â™€ïž  Les jeux de duel nous permettent de prendre conscience de nos impulsions et de nos Ă©motions et ainsi ils nous aident Ă  mieux les rĂ©guler et Ă  ne pas nous laisser submerger par celles-ci.

5. NeurogĂ©nĂšse : 

💬  « Jouer fait pousser de nouvelles cellules nerveuses Â» en tout cas c’est ce qu’on a pu observer sur des souris de laboratoire. En rĂ©alitĂ© ce phĂ©nomĂšne est observĂ© surtout dans certaines rĂ©gions du cerveau, notamment celles impliquĂ©es dans le contrĂŽle Ă©motionnel et l’apprentissage social. En effet, le cortex cĂ©rĂ©bral, l’hippocampe et l’amygdale produisent des protĂ©ines qui stimulent la croissance des neurones.

6. Calme & RĂ©duction des angoisses : 

😌  Les jeux aident Ă  surmonter les angoisses et Ă  repĂ©rer ses propres sensations corporelles. Ceux-ci offrent un vĂ©ritable parcours individuel dans la connaissance de soi, car jouer c’est avant tout savoir jongler entre diffĂ©rentes Ă©motions (positives ou nĂ©gatives), comme par exemple : la peur de perdre ou le plaisir de gagner. Michel Fize, un sociologue français, disait justement des jeux qu’ils « auraient mĂȘme des effets thĂ©rapeutiques : une sĂ©ance de jeu stimulerait la sĂ©crĂ©tion de dopamine, un neurotransmetteur liĂ© au plaisir.»

7. Attention & Concentration : 

đŸ€“ Les jeux aident le cerveau Ă  ĂȘtre moins distraits par les Ă©vĂ©nements environnants augmentant ainsi la capacitĂ© de concentration sur une seule tĂąche. On peut le constater notamment dans des Ă©tudes rĂ©alisĂ©es sur des Ă©lĂšves, ils seront en effet plus attentifs en classe s’ils ont pu jouer entre-temps et ceci sans instructions de la part d’un adulte. Une pause de dix Ă  vingt minutes est suffisante pour produire cet effet, c’est « la rĂ©crĂ©ation Â» 😉


Pour nos sources c’est par ici !